vendredi 2 octobre 2009

Marche citoyenne : Fraternité pour les migrants

Fraternité Migrants et Terre d'Errance vous donnent rendez-vous le samedi 3 octobre 2009 :

* Soit à la gare de Lens, à 15h00.
* Soit au rond point des droits de l'homme (en face du commissariat, rue François Courtin) à Liévin, à 16h00.

Le point d'arrivée de la marche se trouve sur la place de la mairie d'Angres, à proximité du camp de migrants vietnamiens. Plusieurs prises de parole sont organisées.

Le retour vers les deux points de départ est prévu.


Depuis le lundi 21 septembre, le nettoyage des camps de migrants du calaisis a démarré. La destruction des jungles ne règle rien. Les migrants, dispersés dans le Nord Pas-de-Calais et le long du littoral voient leur situation empirer. Le gouvernement et sa police ont tenté une opération médiatique; il n'est pas dit qu'ils aient atteint leur objectif.

Dans le bassin minier et dans le béthunois, autour des camps de migrants d'Angres (vietnamiens) et de Norrent-Fontes (érythréens), nous continuons à penser que la solidarité est la seule réponse possible à la répression que subissent les migrants.

Le bassin minier du Pas-de-Calais a toujours été une terre d'accueil, qui a su s'ouvrir à des migrations diversifiées. Aujourd'hui, et en opposition déterminée à la politique Sarkozy-Besson, nous continuons à le clamer haut et fort : Les migrants sont les bienvenus chez nous !

Les collectifs d'Angres (Fraternité Migrants) et de Norrent Fontes (Terre d'Errance) vous appellent à participer à une Marche citoyenne, le samedi 3 octobre 2009, entre la gare de Lens et Angres, à proximité du camp de migrants vietnamiens.

Lors de cette marche citoyenne, nous souhaitons que puissent s'exprimer toutes les sensibilités portées par les bénévoles qui sont au contact des migrants depuis de nombreux mois :

* contre les traitements inhumains que les migrants subissent : destruction des camps, intimidation par la violence, centres de rétention, expulsions.
* pour l'abrogation des lois Dublin II.
* pour la liberté de circulation et d'installation.
* contre la poursuite des politiques migratoires officielles.

Aucun commentaire: